Les grandes méthodes pour manager une situation de conflit

Avant de résoudre un conflit larvé entre les belligérants, il est vital de mettre dans une catégorie le conflit pour avoir le point de vue optimal pour le solutionner.

Sans être exhaustif, voici les plus grands ensembles de conflits :

Les conflits d’idées, les conflits de positions, le conflit d’intérêt, le conflit de valeur, les conflits générationnels, les conflits reposant sur un malentendu.

Cette théorie de gestion conflits est pratiquement toujours identique et elle permet d’appréhender tout conflit de manière sereine :

  • Listez les faits des antagonistes.
    Attachez-vous à répertorier l’intégralité des instigateurs, et à dégrossir leur profil et bien sûr les motivations impliquées.
  • Reconnaissez les exigences des belligérants.
    Dans la mesure du possible, définissez un but commun pour les personnes impliquées. Cette approche rendra plus facile la phase de recherche des éléments de solution sur lesquelles les belligérants consentiront à s’accorder. Il reste important que les objectifs des belligérants soient définis pour un entendement mutuel.
  • Mesurez la situation dans son intégralité.
    La grande ampleur du conflit le rend-elle concrètement impossible à gérer ? Doit-on fragmenter le projet en plusieurs parties ?
    Si vous vous occupez de ce conflit, aurez-vous une bonne probabilité de mettre fin au conflit ?

    Dans le cas où vous n’êtes pas sûr de réussir, ne vous engagez pas dans la la gestion de l’événement conflictuel.
    Et si il venait à manquer des informations pour atteindre la approche de résolution de la situation conflictuelle, ne perdez pas votre temps,donc mieux vaut ne pas intervenir celui-ci.

  • Décidez d’un plan méthodologique : votre méthode de négociation
    Quel processus adopterez-vous pour déjouer la situation conflictuelle ?
    Les points conflictuels doivent-ils être discutés dans un ordre précis ?
    Y a-t-il un programme ? Il y a une échéance ?
    Quelles sont les règles de négociation ?
    Qui reçoit et pilote les réunions ?
    Y aura-t-il un protocole de consensus de fin enteriné ?

    il vous faudra impérativement sélectionner le type de processus de discussion, formel avec ou sans négociateur ou pas formel, , …
  • Couchez sur papier des solutions.
    Est-ce que les opposants veulent négocier sur les points problématiques ? Est-ce que les acteurs doivent déterminer leurs suggestions propres ou travailler ensemble sur un protocole d’accord ?
  • Choisissez un chemin de résolution et basez-vous sur votre approche pour déminer le conflit.
    Mais comment vérifier que les différentes parties suivent l’accord ? Est-ce que les différentes parties doivent dans l’avenir fixer une réunion ?

Tout savoir sur le consensus.