Le CAP boulanger en quelques lignes

Ce qu’il y a à savoir sur le CAP

Le CAP ou Certificat d’Aptitude Professionnelle est un certificat qui donne une qualification d’ouvrier ou d’employé qualifié dans un métier déterminé. Il peut concerner 200 spécialités, dont la cuisine, et s’adresse à ceux qui veulent s’insérer professionnellement d’une manière efficace et rapide. D’une manière générale, il existe deux moyens de le décrocher, la première façon est par la formation initiale pour les lycéens ou les apprentis. La durée de la formation varie selon les conditions suivantes : elle dure deux ans si le lycéen a un niveau de troisième, un an si le lycéen a déjà un premier CAP. La deuxième option consiste à suivre une formation professionnelle continue en se présentant à l’examen pour les majeurs ou en validant les résultats des acquis de l’expérience dans le cas contraire.

Comment obtenir un CAP boulanger ?

Être boulanger, c’est exercer ce qu’on appelle métier de bouche, avec des perspectives d’évolution de carrière. Il est possible de se former en alternance pour obtenir un CAP boulanger. Cette formule allie formation théorique et pratique et ce type de formation est accessible pour les jeunes de 15 à 25 ans d’un niveau de troisième ou quatrième ou encore titulaire d’un Brevet des collèges. Les conditions d’adhésion peuvent varier d’un établissement à un autre, mais, en règle générale, cela se fait par sélection du dossier scolaire ou par un test d’admission. Le cap boulanger s’obtient au terme de deux ans de formation et il permet d’exercer le métier de cuisinier dans diverses entreprises petites ou moyennes en commençant par un stage et en montant peu à peu en grade. Il lui faudra ainsi maitriser toutes les techniques de fabrication, de cuisson de pain et diverses viennoiseries. Avec le CAP boulanger en poche, le jeune titulaire peut poursuivre ses études et se spécialiser au fil du temps.

Leave a Comment