La stratégie du Check raise

Si vous avez un 10 et un valet de la même couleur comme main de départ, rien n’est encore joué. En effet, c’est déjà une bonne nouvelle d’avoir une bonne main de départ. La question est de savoir rentabiliser votre main. Si vous êtes futé, vous n’aurez pas de mal à sortir vainqueur de la table avec une telle combinaison. Pourquoi ne pas utiliser le Check raise ?

Principe de base du Check raise au poker

Le Check raise fonctionne en deux étapes généralement. La première étape est le Check. Ce principe du poker est le fait de rester dans le jeu sans pour autant faire une mise. Il n’est possible que lorsque vous êtes en position précoce sans personne à suivre. Les autres vont croire que vous êtes faible. Pourtant, votre objectif est d’inciter votre adversaire à miser. Cette action faite, vous faire une relance. Si la main du joueur est faible, vous l’obligez à abandonner. Cela vous permet de connaître la manière générale de jouer du joueur. En même temps, vous lui avez soutiré de l’argent.

Montrer sa force au fil du jeu

La deuxième étape est donc la relance de l’adversaire. Dans ce cas, ce dernier est encore plus déçu du jeu. En plus d’avoir dû miser, il vous voit remporter le pot sans avoir misé dedans. Vous avez donc de la chance de n’avoir rien payé et de remporter le pactole par la suite. Le Check raise est également pris comme une technique de bluff. Assurez-vous de mettre le doute dans la tête de votre adversaire. Laissez-lui le temps d’espérer une victoire pendant un certain temps. Si vous ne comprenez pas encore le fonctionnement du Check raise, vous pouvez l’utiliser lors des parties de poker gratuites. Vous n’y payez rien. Vous n’avez rien à y perdre.

En savoir plus sur monpoker