Trois qualités à avoir pour devenir pro du mentalisme

Non, ce n’est pas impossible et oui, vous pouvez devenir mentaliste. On nous dit souvent que le métier de mentalisme est réservé aux êtres spéciaux dotés de pouvoirs surnaturels, mais en réalité, les mentalistes sont comme nous autres, faits de chairs et d’os. Voici trois qualités qu’il faut absolument avoir pour devenir mentaliste professionnel.

La patience

La patience est une qualité bien utile dans l’apprentissage du mentalisme car c’est un art qui demande énormément de concentrations et de patience. La maîtrise de ce type de métier demande des années d’entraînements et de pratiques. Sans patience dans la peau, il serait impossible de poursuivre cette formation jusqu’au bout. Vous aussi, vous pouvez parfaitement maîtriser cet art. Il vous suffit de recourir à l’aide d’un professionnel comme AymericDeValon.

Être direct

Une technique bien connue dans l’illusionnisme consiste à poser des questions stratégiques à l’accusé pour provoquer une réaction chez lui. Il faut savoir lui surprendre et discerner ce que ces gestes les plus insignifiants révèlent. Pour parvenir à de tel résultat, il faut parler sans façon et d’une manière très directe. Autrement, votre parole risque de n’avoir aucun effet sur la personne interrogée et ainsi, de fausser votre vision des choses.

Une forte capacité de concentration

Lorsqu’une personne subit un interrogatoire ou bien qu’elle ait tord, elle a souvent tendance à cacher son vrai visage, à mentir en cachant la vérité et va même essayer de dissiper ses sentiments (joie, colère, tristesse) pour éviter que l’on remarque des changements spontanés sur son visage au moment d’une déclaration. Les bons menteurs parviendront même à faire semblant d’être surpris pour tromper les yeux de leur interlocuteur.

Ces fameuses farces sont difficiles à discerner pour les hommes ordinaires, mais non pas pour les mentalistes. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qu’ils se basent sur les micro-comportements de l’accusé. Or, notre cerveau est fait pour réagir dans des circonstances peu confortables surtout lorsque l’on nous accuse. On a donc beau cacher notre réelle réaction, mais un bon mentaliste saura si l’on ment ou pas. Il n’y a pas moyen de contourner cette technique à moins de mettre un masque !