Opération de la lombalgie : aux grands maux, les grands remèdes

Le mal de dos est très fréquent chez les personnes âgées. Il suffit d’un faux mouvement pour provoquer une pathologie qui agit en conséquence sur la vie quotidienne du sujet. Cependant, il est important de déterminer l’intensité de la douleur qui permet au médecin de détecter si une intervention chirurgicale est nécessaire. Essentiellement, la lombalgie se soigne par la prise de médicaments analgésiques ou anti-inflammatoires. L’intervention chirurgicale n’est envisagée par le médecin que très rarement. Elle n’est considérée que lorsque le patient ne répond pas au traitement médical ou que la douleur s’intensifie de façon insoutenable. Mais encore, une brève concertation doit être effectuée entre le médecin, le chirurgien et le patient avant  toute prise décision.

Dans quel cas l’opération de la lombalgie est-elle envisageable ?

Les douleurs lombaires peuvent être traitées chez un médecin généraliste. Quelques prises de médicaments, quelques exercices ou des massages peuvent suffire à faire disparaître progressivement la douleur. En outre, les maladies telles que l’hernie discale, la scoliose sévère et la sciatique nécessitent parfois une opération lombalgies si l’âge, les activités pratiquées ou l’état physique et psychologique du patient le permettent. Néanmoins, ce genre d’intervention de nos jours, se veut moins agressive et permet au patient de reprendre très vite ses activités quotidiennes. Avec la chirurgie mini-invasive, la maladie est traitée en profondeur avec des risques moindres sur les personnes âgées ou très fatiguées. Les techniques les plus répandues à ce jour sont la chirurgie percutanée, la chirurgie transtubulaire et la chirurgie endoscopique. La chirurgie consiste à enlever une partie du disque abîmé ou à souder la vertèbre du patient. En somme, la pratique de la chirurgie de la lombalgie permet de soulager considérablement la douleur ressentie chez le patient. Le repos chez le patient est très important après l’intervention pour favoriser le rétablissement.

Leave a Comment