Quelques renseignements sur les mutuelles complémentaires et le statut freelance

Le statut de l’indépendant AE a été mis en place très récemment pour offrir une meilleure protection sociale à tout individu qui souhaite entreprendre une activité indépendante. Par le biais de ce statut, son détenteur pourra exercer ses activités de manière durable et en toute tranquillité.

Le statut AE : les caractéristiques

L’auto entrepreneur est un régime social qui est particulièrement attribué aux indépendants. Le bénéficiaire d’un tel statut peut privilégier divers types de réductions tarifaires en matière de charges sociales, fiscales ou bien administratives. Pour effectuer la déclaration de son activité, L’auto-entrepreneur devra faire cela au sein des centres de formalités des entreprises, à savoir, la CCI pour l’activité commerciale, la CMA pour les artisans et l’Urssaf pour les professions libérales. S’il est salarié, l’auto entrepreneur aura le choix d’être affilié à un régime général ou bien CPMA ou de s’affilier au Régime Social des Indépendants (RSI). Si, par contre, il entreprend une profession libérale ou souhaite d’en monter une, le mieux pour lui ce serait de s’affilier au régime Social des Indépendants pour bénéficier le statut d’auto entrepreneur.

Mutuelle et auto entrepreneur

Pour être bien serein dans l’exercice de son activité, il faut aussi que l’individu qui jouit d’un statut d’auto entrepreneur fasse des cotisations mutuelles ou complémentaire santé. L’obtention d’un tel régime peut apporter un changement au niveau de son assurance maladie, car il sera désormais considéré comme un Travailleur non Salarié (TNS). Comme il existe actuellement autant d’offres en matière de mutuelle auto entrepreneur , ce dernier devra aussi bien connaître ses besoins et orienter son choix en fonction de cela. Et pour ne pas se tromper dans ses choix, il est souvent préférable de faire appel au service d’un courtier.