Techniques de gestion conflictuelle et de négociation

Avant de dénouer une situation d’opposition, il est fondamental de mettre dans une catégorie le conflit pour avoir le point de vue type pour le résorber.

Pour fait court, voilà les principales familles de situations conflictuelles :

Le conflit de génération, la mésentente, le conflit d’intérêt, le conflit de valeur, les conflits d’idées et le conflit de positions.

Ce qui suit est une méthodologie générique de gestion conflits en six éléments permettant de venir à bout un conflit. Cette méthode peut fonctionner dans presque tout type de conflit :

  • Listez les profils des belligérants.
    Ecrivez sur une feuille une matrice en 2 entrées avec sur la gauche les acteurs de la situation de conflit et en second lieu les attentes impliquées.
  • Discernez les nécessités des différentes parties.
    Si possible, établissez un objectif commun pour les différentes parties. Cette démarche rendra plus facile le processus d’étude des solutions sur lesquelles les belligérants conviendront d’un consensus. Il ne faut pas oublier que les objectifs des antagonistes aient été définis pour une entente réciproque.
  • Prenez pleine connaissance de la situation globale.
    La situation conflictuelle est-elle d’une taille manipulable ? Faut-il couper le projet en plusieurs sous-problèmes ?
    Si vous prenez la résolution de la situation de conflit en main, aurez-vous une chance raisonnable de résoudre la situation conflictuelle ?

    Si vous n’êtes pas sûr de le résoudre, inutile de prendre en main la résolution du conflit.
    Et si il vous manque des éléments pour arriver à la approche de résolution de la situation conflictuelle, de dépenser votre temps inutilement,donc il faut donc ne pas intervenir cette situation.

  • Décidez d’un processus opératoire : c’est la méthode de négociation
    Le choix d’un programme est-il pertinent ? Y a-t-il une échéance ?
    Y a-t-il une règle de négociation ?
    Un agrément final sera-t-il contresigné ?
    Qui dirige les sessions de travail ?
    Quel élément de résolution choisirez-vous pour solutionner la situation de conflit ?
    L’ordre d’abordage des points problématiques est-il important ?
    Il vous faut décider du processus de discussion, formel avec ou sans négociateur ou pas formel, , …
  • Compulsez les solutions plausibles.
    Les acteurs peuvent-ils atteindre des éléments d’accord ? Est-il souhaité qu’ils soient devenir actifs dans la définition d’un accord mutuel ?
  • Choisissez un chemin de résolution et mettez en oeuvre des actions.
    Une fois l’accord accepté, mais comment suveiller que les belligérants respectent leurs consentement ? Les protagonistes éventuellement devront-ils se confronter à l’avenir pour en parler ?

En savoir plus sur la formation management.