Les différentes étapes de la déconstruction d’une structure en béton

La déconstruction n’est jamais une mince affaire. Pour mener à bien cette opération, il est fortement recommandé de faire appel à des spécialistes tels que les désamianteurs, les scieurs et bien sûr les démolisseurs. La démolition d’une petite ou grande structure en béton est tout sauf chose facile.

Qu’il s’agisse d’un bien immobilier public ou privé, d’un logement ou d’une usine, il est de mise de s’adresser à une société spécialisée. La loi exige dans un premier temps le respect de la propreté autour du chantier, mais aussi et surtout la sécurité des employés et des voisins.

Comment fait-on une déconstruction ?

Dans l’optique de garder de l’ordre autour du lieu des travaux, il est nécessaire de faire des triages de déchets, et ce, par catégorie. Les débris de bois et de plastiques ne devront pas se retrouver au même endroit après la déconstruction. C’est également pareil pour les débris de béton, de plâtres et de verre. De telles initiatives permettent de protéger l’environnement et de garder l’air au frais. Après quoi, il y aura une séance de recyclage. Cette étape est importante surtout pour les entreprises qui se chargent du secteur de recyclage. On appelle cette opération la démolition sélective.

Les débris recyclés feront l’objet de nouvelles constructions après traitement. Pour ce faire, les spécialistes procèdent au curage, à la démolition à la main et/ou mécanique et les diverses opérations de découpage. Il y aura par la suite la démolition à l’explosif sans oublier le sciage ainsi que les désamiantages.

Combien de temps faut-il pour réaliser une déconstruction ?

Cela dépend de l’importance, mais aussi de la complexité des travaux à faire. En général, il faut attendre quelques mois avant que le chantier soit mis à niveau à ras de terre.

Leave a Comment