Allergie : que faire en cas d’œdème de Quincke ?

Peu importe leurs formes et leurs manifestations, les allergies sont incommodants. Outre l’apparition de boutons et les démangeaisons, celles-ci peuvent même engendrer un œdème de Quincke. Il s’agit d’une réaction allergique vive se traduisant par des sensations de brûlure et des bouffissures. Pour remédier à une telle situation, voici certains points à connaître.

 

Qu’est-ce que l’œdème de Quincke ?

 

L’œdème de Quincke constitue une réaction allergique accentuée. Elle se traduit par un genre d’urticaire sous-cutanée qui se suit d’un œdème. Celui-ci ne provoque pas de démangeaison mais plutôt une sensation de brûlure. Cette réaction allergique se présente généralement au niveau des muqueuses de la gorge et de la bouche mais également sur le visage et notamment les lèvres, les joues ou les paupières. Les organes génitaux peuvent également présenter un œdème de Quincke. Son origine peut être la consommation d’un aliment comme des fraises ou des œufs, une piqûre d’insecte ou un médicament tel qu’un antibiotique à base de pénicilline ou une aspirine.

 

Quels sont les symptômes de l’œdème de Quincke ?

 

Quand vous êtes touchez par l’œdème de Quincke, vous vous mettez à gonfler et cela peut s’avérer dangereux. Il se peut par exemple que vos paupières enflent jusqu’à déformer votre visage. Aussi, si la réaction allergie est localisée au niveau de la gorge, celle-ci peut engendrer des risques d’étouffement.

Par chance, ce mal n’est pas toujours grave. Si en effet celui-ci se présente au niveau des muqueuses digestives, au pire, il provoquerait des problèmes digestifs. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas prendre cette allergie à la légère.

Sous une forme plus grâce, l’œdème de Quincke peut causer un choc anaphylactique, c’est-à-dire la baisse de la tension artérielle accompagnée d’un problème de la circulation du sang. Et ce choc peut mener à un arrêt cardiaque. Cela peut survenir quelques heures voire quelques minutes après l’apparition des premiers symptômes.

 

Ce que vous devez faire si vous présentez un œdème de Quincke

 

Si vous ou l’un des membres de votre famille présente les signes d’un œdème de Quincke, pensez à contactez les urgences, les pompiers ou le Samu sans attendre une seule seconde. Vous irez beaucoup mieux une fois que vous aurez reçu une injection de cortisone combinée à de l’adrénaline, en particulier si votre réaction allergique a entraîné un trouble respiratoire. Cependant, vous aurez à patienter pendant quelques jours avant de voir disparaître les gonflements.

Passé cette crise, n’oubliez surtout pas de passez chez votre médecin traitant. Il vous enverra sans nul doute chez un allergologue. Ce dernier vous questionnera afin d’essayer de détecter le facteur ayant causé l’allergie. Ce qui lui permettra par la suite de pratiquer une désensibilisation.

 

Leave a Comment