Les franchises dans le cadre de l’assurance habitation

Imposées par la loi ou établies en toute liberté par les compagnies d’assurances, les franchises constituent des éléments indissociables de l’assurance logement. Pour réduire le tarif de ces dernières sur votre habitation et sur tous vos biens, il vous est recommandé de prendre une assurance multirisque.

 

La franchise, kézako ?

 

La franchise est la somme que vous devez débourser si un sinistre survenait. Les franchises doivent obligatoirement figurer sur le contrat d’assurance maison. Il en est de même pour leurs clauses d’application ainsi que leur nature : soit absolue soit relative. La franchise absolue concerne toute sorte de sinistre, peu importe les dégâts occasionnés. Son tarif est fixe ou évalué sur un pourcentage, et la compagnie d’assurance prend seulement en charge le montant qui surpasse la franchise. Quant à la franchise relative, elle indique un seuil de prise en charge. Dans le cas où celui-ci est établi à 500 euros, il vous faudra vous acquitter des endommagements inférieurs à ce montant. L’assurance prend en charge le sinistre pour les sommes supérieures et vous n’aurez de ce fait rien à rembourser.

 

Les franchises en cas de catastrophes naturelles

 

Certaines franchises légales sont pratiquées semblablement par toutes les compagnies d’assurances, dans le cas de catastrophes naturelles. Leur prix est évalué à 380 euros par logement. Lorsque les dégâts sont dus à un mouvement du sol, cette franchise est majorée à 1520 euros.  Les catastrophes naturelles que sont le tremblement de terre, l’inondation ou l’éruption volcanique, sont stipulées par les codes interministériels. Dès lors que le sinistre est publié officiellement au journal, vous avez un délai d’une dizaine de jours pour faire part du sinistre à votre assureur. Quoi qu’il en soit, il est à souligner qu’il est impossible pour l’assuré de prendre un autre contrat que celui de son assurance logement pour bénéficier du remboursement de ses franchises légales.