Focus sur l’énergie intelligente en France

Entre les évolutions de réglementations, les défis climatiques, mais aussi la nécessaire maîtrise de notre budget énergétique, la gestion et le pilotage des énergies sont devenus les bases dun nouveau modèle énergétique français ! Ce modèle, probablement entériné à l’automne 2014, aura pour clé de voûte la domotique… Plus de suivi pour une meilleure anticipation des coûts En 2010, le texte fondateur de la RT 2012 avait déjà imposé en nécessité le comptage et la mesure par énergie et usage. Notamment pour les logements collectifs, devant fournir aux habitants une information mensuelle faisant état de leurs consommations énergétiques. L’objectif étant d’apporter une vision globale du fonctionnement du bâtiment. Ce suivi permettra également d’anticiper les probables hausses du coût des énergies, les évolutions réglementaires, etc. La domotique : un alliépour piloter sa consommation d’énergie La domotique est votre meilleur allié pour piloter et programmer votre dépense énergétique au plus juste de vos besoins, notamment en ce qui concerne les dépenses de chauffage. Plus accessible et plus simple d’utilisation, la domotique vous permet de maîtriser la température ressentie dans chacune de vos pièces, et ce, uniquement lorsque vous l’occupez. C’est donc un outil indispensable pour améliorer la performance énergétique de votre logement tout en optimisant votre confort. Les outils de domotique Rothelec, associés aux radiateurs électriques de la même marque vous permettront par exemple d’économiser jusqu’à45% sur votre facture énergétique. Des compteurs électriques intelligents pour plus de maîtrise Dici 2021, 80% des compteurs électriques se devront d’être communicants. Cela fait d’ailleurs un peu moins d’un an que le programme Linky, piloté par ErDF, a commencé à équiper les foyers français. Pour répondre au Grenelle de l’environnement et au paquet Climat-Energie, préconisant une augmentation de l’efficacité énergétique des bâtiments de 30% d’ici 2030, ces compteurs doivent limiter les émissions de CO2 et permettre une baisse de la consommation de lordre de 5 à 15% selon lAdeme. L’énergie future sera donc intelligente ou ne sera pas. En ce sens, la domotique devrait en être le pivot, et s’étendre de plus en plus !

Leave a Comment