Massage : Comment jauger l’intensité de la pression ?

Tous les massages ont à peu près le même principe : se servir de ses mains pour exercer des pressions précises pour venir à bout des maux ou d’une déformation ou bien d’une maladie grave dont souffre le massé. Outre les gestes techniques que l’on remarque sur chaque type de massage, il y a également la différence de l’intensité de pression qui varie en fonction de l’objectif dont se fixe le masseur professionnel. Selon l’état de santé de l’individu qui reçoit la séance de massage, celui-ci peut être réalisé par des glissades de mains sur des parties stratégiques du corps en s’y appuyant légèrement. L’intensité de la pression peut aussi varier selon les mouvements à appliquer qui peuvent être doux, rythmiques ou lents. Pour le tapotement par exemple, pas besoin d’y mettre toute son énergie, car de simples gestes en une tape légère suffisent pour stimuler efficacement les zones à traiter comme les fesses, les épaules ou le dos. Le but de cette intervention est de détendre autant que possible les fibres de chaque muscle en exerçant des pressions sur une série de percussion, de petites gifles ou bien par une série de battement tout en respectant un certain rythme. Le sens du toucher : une technique complexe ! Le sens du toucher varie selon le résultat attendu et l’état de santé du massé. Sa réalisation requiert un certain talent, mais surtout l’application des gestes complexes. Les mouvements sont les plus difficiles à réaliser, car ils doivent toujours suivre le sens de la longueur du corps de l’individu et vont de bas en haut. C’est encore plus compliqué pour les gestes techniques circulaires ou bien en spires. Ce n’est pas tout le monde qui a les mains pour faire du massage professionnel. Si vous voulez profiter d’un réel soulagement du corps, pourquoi ne pas vous rendre dans un salon de massages naturistes ?

Leave a Comment